Géoradar Montréal – Où pouvez-vous utiliser le géoradar ?

La détection par géoradar ou l’auscultation géoradar existe depuis très longtemps. Aujourd’hui, cette technique est devenue un outil essentiel pour les ouvriers du bâtiment. L’auscultation géoradar est en effet très efficace pour localiser les conduits, ce qui assure la sécurité des ouvriers et permet de ne pas heurter d’autres éléments enfouis dans le sol. Le géoradar est également devenu un outil indispensable pour localiser des objets difficiles à identifier dans le sol.

Qu’est-ce que le géoradar ?

Le géoradar ou le radar à pénétration dans le sol sert dans plusieurs secteurs à observer les éléments artificiels et naturels. Le géoradar à Montréal permet de détecter les réservoirs souterrains, les tuyaux métalliques et non métalliques, les lignes électriques, détection de conduits souterrains tels que les conduites d’eau, les barres d’armature et les câbles de post-tension à l’intérieur du béton.

Les ondes du géoradar sont égales à celles d’un téléphone cellulaire ou d’un réseau wifi, tandis que les rayons X nécessitent un dégagement de 50 pieds avant d’être utilisés pour des raisons de sécurité. En général, le géoradar est l’option la plus rentable et la méthode la plus rapide pour tester le béton.

Le principe qui consiste à utiliser des ondes radio pour déterminer les structures internes du sol est connu depuis longtemps. Parmi les premiers travaux réalisés dans ce domaine, l’utilisation d’échosondeurs radio pour déterminer l’épaisseur des couches de glace dans l’Antarctique et l’Arctique et pour mesurer l’épaisseur des glaciers constitue sans aucun doute le plus grand succès. L’auscultation géoradar ou la détection par géoradar dans des endroits non glaciaires a été lancée au début des années 1970 Les premières réalisations se sont focalisées sur les travaux sur les sols de pergélisol.

À quoi sert le géoradar ?

Le géoradar est une méthode sûre et non perturbatrice qui constitue le meilleur moyen pour examiner le sous-sol dans un large éventail d’applications. Il est facile de déployer le géoradar sur le terrain et les sites peuvent être balayés rapidement, ce qui le rend également un choix économique. Lancé à l’origine comme une technique non destructive pour les recherches géophysiques, le géoradar permet d’obtenir des informations sur le sous-sol et de détecter et cartographier les caractéristiques géologiques naturelles et les infrastructures humaines enfouies de manière non destructive.

Où peut-on utiliser le géoradar ?

L’auscultation géoradar ou la détection par géoradar est actuellement une méthode très efficace pour repérer et analyser les objets dans le sol. Cette méthode est également utilisée pour de nombreux objectifs tels que :

Le balayage du béton : La détection par géoradar est utilisée principalement pour renforcer et identifier l’acier dans le béton. Le géoradar peut localiser les câbles électriques et les conduits. En outre, l’auscultation géoradar est utile pour tester l’intégrité du béton et de détecter les zones vides dans la fondation d’un sol. Cette technique est totalement non invasive et ne présente aucun risque pour les travailleurs et les structures.

L’archéologie : Le géoradar est très utile pour localiser une zone. Il peut aussi identifier des tombeaux non répertoriés et des données culturelles sur les cartes.

L’environnement : Le géoradar peut être très utile pour délimiter le niveau de contamination ou de saturation, les limites des décharges et pour localiser les réservoirs situés sous terre.

Détection des infrastructures souterraines publiques : Il est très important de localiser les infrastructures souterraines publiques comme les conduits, les câbles, les tuyaux, les lignes de la fibre optique, les éléments de toute nature, les vannes, les réservoirs d’eau et beaucoup d’autres objets.

Techniques d’échantillonnage du signal

Les signaux analogiques provenant de l’antenne doivent être échantillonnés par le GPR et numérisés pour être traités et affichés. La technique d’échantillonnage, de même que la fréquence à
laquelle les échantillons sont prélevés, peuvent avoir un effet important sur la qualité des résultats. La fréquence d’échantillonnage est donc une spécification essentielle qui permet de déterminer les performances du système.

Dans le passé, le géoradar a utilisé une technique appelée « échantillonnage en temps équivalent », qui exige qu’une nouvelle impulsion soit envoyée par l’antenne émettrice lors de l’enregistrement de chaque échantillon à l’extrémité réceptrice. Cette méthode est souvent appelée GPR conventionnel.

Toutefois, les éléments modernes peuvent être utilisés avec une technique appelée échantillonnage en temps réel ou RTS. Cette méthode, comme son nom l’indique, permet de capter directement le « vrai » signal et, contrairement aux autres systèmes, elle ne demande pas de répéter le cycle d’émission et d’enregistrement. Le résultat obtenu est un système GPR qui permet de recueillir des données des milliers de fois plus vite qu’un système conventionnel.

Traitement des données du géoradar

Le traitement des données du géoradar permet de gérer et d’examiner les données brutes (recueillies et enregistrées sur le site) à l’aide d’un logiciel sur un PC. Ce traitement des données GPR peut faciliter l’interprétation et l’analyse des résultats.

Il est souvent plus efficace de post-traiter les données GPR que d’essayer de marquer et de prendre des décisions immédiatement sur place. La complexité du site, l’expérience de l’opérateur et les difficultés liées à la durée du projet sont des facteurs qui peuvent contribuer à cette démarche. De manière générale, les informations post-traitées sont plus précises et fournissent davantage d’informations permettant de prendre des décisions importantes.

Conclusion

Enfin, la géoradar à Montréal est apparue il y a très longtemps et n’a cessé d’évoluer au fil du temps au point de devenir un instrument essentiel dans le domaine de l’archéologie, de la construction, de l’environnement, etc. Grâce à cette invention, les utilisateurs peuvent identifier tous les types d’éléments souterrains en assurant la sécurité des personnes et des travailleurs. Cette technologie continuera de se développer au fil du temps et c’est pourquoi de nombreuses entreprises se spécialisent dans le balayage de dalles de béton. Appelez-nous dès maintenant et économisez du temps, de l’argent et protégez vos employés.


Appel

Courriel

Soumission