Géoradar Montréal – Le Géoradar est-il le meilleur outil pour détecter ?

La majorité des types de radar sont utilisés pour détecter des objets tels que des véhicules, des navires, des avions et même des orages. Cela signifie que cette technologie est le plus souvent utilisée pour localiser et distancer des objets à la surface. Autrefois un outil utilisé uniquement par les militaires et les universitaires, les progrès technologiques ont permis à ces radars de mesurer et de détecter des objets sous terre à un niveau commercial.

Le radar à pénétration de sol, autrement appelé géoradar, est une méthode géophysique de localisation et de mesure d’objets dans le sous-sol. Semblable aux systèmes radar de surface, il fonctionne en envoyant des impulsions d’énergie électromagnétique dans la zone cible et en mesurant les changements dans les réflexions des impulsions d’énergie pour déterminer l’emplacement et la profondeur de l’objet cible.

Qu’est-ce que le Géoradar ?

Le géoradar ou le radar à pénétration dans le sol sert dans plusieurs secteurs à observer les éléments artificiels et naturels. Le géoradar permet de détecter les réservoirs souterrains, les tuyaux métalliques et non métalliques, les lignes électriques, détection de conduits souterrains tels que les conduites d’eau, les barres d’armature et les câbles de post-tension à l’intérieur du béton.

Les ondes du géoradar sont égales à celles d’un téléphone cellulaire ou d’un réseau wifi, tandis que les rayons X nécessitent un dégagement de 50 pieds avant d’être utilisés pour des raisons de sécurité. En général, le géoradar est l’option la plus rentable et la méthode la plus rapide pour tester le béton.

Le principe qui consiste à utiliser des ondes radio pour déterminer les structures internes du sol est connu depuis longtemps. Parmi les premiers travaux réalisés dans ce domaine, l’utilisation d’échosondeurs radio pour déterminer l’épaisseur des couches de glace dans l’Antarctique et l’Arctique et pour mesurer l’épaisseur des glaciers constitue sans aucun doute le plus grand succès. L’auscultation géoradar ou la détection par géoradar dans des endroits non glaciaires a été lancée au début des années 1970 Les premières réalisations se sont focalisées sur les travaux sur les sols de pergélisol.

Géoradar Montréal : À quoi sert le Géoradar ?

Le géoradar est clairement une solution fantastique pour localiser les services publics souterrains. Cependant, les applications ne s’arrêtent pas là. Outre la cartographie des services publics, les entrepreneurs recherchent des barres d’armature sous des structures ou des dalles de béton et un réservoir de stockage souterrain.

Les géomètres pourraient également bénéficier de l’utilisation du géoradar pour les aider à connaître les conditions du sol et les dangers ou les cibles souterraines à surveiller. Le géoradar peut également détecter la présence et l’emplacement de l’eau souterraine, et même être en mesure de détecter la quantité d’eau souterraine dans un substratum souterrain.

Géoradar Montréal : Propriétés du Géoradar

La profondeur et l’humidité de certains environnements font que le signal est très rapidement réduit. Ce phénomène est également observé dans certains sols, notamment l’argile. Il est complexe d’analyser les représentations obtenues en milieu hétérogène car il est difficile de différencier les obstacles naturels d’une conduite. Il est souvent indispensable de réaliser une représentation graphique dans une orientation différente.

Par prudence, il est préférable de calibrer le radar en fonction de l’environnement car celui-ci peut modifier le taux de diffusion. Les modifications de la nature du sol représentent également un problème dans le cadre de l’analyse. La réalisation de cette méthode et l’analyse nécessitent un personnel spécialisé malgré les progrès récents des outils de traitement d’images.

Grâce à la détection par géoradar ou l’auscultation géoradar, il est aujourd’hui possible de localiser tous les types de conduits métalliques. L’auscultation géoradar ou la détection par géoradar inclut même les fils d’un diamètre approprié et les conduits PE peu profonds dont le diamètre est supérieur à 63 mm. Pour les conduites en PE de petit diamètre, ces résultats sont problématiques. Ce sont des conduites dont le diamètre est inférieur à 40 mm. Des milliers de connexions ne seront pas détectées, car elles ne sont pas très cartographiées.

Avec la méthode d’auscultation géoradar, on peut tracer avec une précision irréprochable un conduit « visible ». Elle complète l’ensemble du processus de détection par géoradar par sa flexibilité. Il est possible, grâce aux résultats obtenus, de certifier l’emplacement d’une structure déjà repérée. La détection par géoradar peut localiser les conduits et repérer leur position précise, jusqu’à 4m de profondeur selon la version. Il est également possible de rajouter un GPS pour la géolocalisation.

La détection par Géoradar est-elle précise ?

Lorsqu’il s’agit de localiser des objets dans des matériaux souterrains, le géoradar est incroyablement précis. Un ordinateur enregistre la force et le temps de retour des impulsions électromagnétiques et utilise des filtres sophistiqués, appelés algorithmes, pour afficher ces informations sur l’écran de l’opérateur. Lorsque l’opérateur sait comment interpréter ces relevés, le géoradar est un appareil puissant.

La précision du géoradar dépend de plusieurs facteurs, notamment la fréquence du radar et la précision de la détermination de la constante diélectrique du matériau environnant. Comprendre comment ces éléments se combinent permet d’améliorer la précision de ces systèmes. Des cibles telles que des tuyaux, des câbles de télécommunication, des rochers et même des artefacts enfouis peuvent générer ce même type d’arc sur l’écran.

Cependant, en raison d’une foule de variables, il arrive que les hyperboles n’apparaissent pas clairement dans les données. Au lieu de cela, on voit une perturbation. Les perturbations apparaissent comme un fouillis de données. Il s’agit souvent de la preuve d’une tranchée d’installation, car il est impossible que le sol se trouve de la même façon après l’excavation qu’avant.

Conclusion

La détection par géoradar est une méthode très efficace pour localiser les objets enterrés. Cet outil présente de nombreux avantages comme la facilité d’exécution, la rapidité de détection, la prévention des problèmes, etc. Pour plus d’informations sur le géoradar à Montréal, n’hésitez pas à nous contacter dès maintenant !


Appel

Courriel

Soumission